Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Poissons d'avril

cliquez pour revoir le poisson d'avril 2006 
cliquez pour revoir le poisson d'avril 2007
cliquez pour revoir le poisson d'avril 2008

me joindre

vous pouvez envoyer un e-mail à Michelle

Archives

27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 07:00

Voici un voilier des plus affûtés, sorti d’un chantier anglais en juillet 2007. Il a fallu 22 000 heures, réparties sur 8 mois, pour le construire. Le mât et la bôme viennent de Suède, la quille d’Amérique du Nord, les voiles de France et d’Angleterre … Avec des composants qui viennent de partout, c’est le bateau du tour du Monde : BT

 

Sébastien JOSSE a déjà plusieurs tours du Monde à son actif. Il a terminé cinquième du dernier Vendée-Globe et il détient toujours le record de vitesse en 24 heures sur monocoque. C’est un concurrent avec lequel il faudra compter .

 



 

 

Celui-ci était déjà au départ du Vendée-Globe de 2004, malheureusement pas à l’arrivée. VEOLIA a été complètement rajeuni et amélioré depuis sa dernière participation.

Son skipper est Roland JOURDAIN ( Bilou pour les intimes ). Ancien champion du monde IMOCA, premier de la course Calais Round Britain Race en 2005, vainqueur de la Route du Rhum en 2006, il aimerait bien ajouter le Vendée-Globe à son palmarès.

 



 

Ce vieux voilier, d’avril 2004, VM MATERIAUX, s’est classé deuxième du Vendée-Globe 2004 et il repart après avoir été nettement amélioré avec de grandes chances de bien se classer.

Son skipper, Jean LE CAM, champion du monde FICO, un vrai breton de la Forêt de Fouesnant, a aussi l’habitude de tout gagner et il ne repart pas pour faire de la figuration.

 




Décidément, plus je regarde les bateaux et les marins, plus je me dis que ce Vendée-Globe promet d’être passionnant d’un bout à l’autre.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 07:00

Ce bateau anglais, sister-ship de Aviva que nous avons vu plus haut, est aussi un candidat sérieux à la victoire. C’est ECOVER

Il est sorti d’un chantier de Nouvelle-Zélande en août 2007. Son skipper est un très grand marin qui vient aussi pour gagner. Il s’agit de l’anglais Mike GOLDING ( ce n’est pas lui qui est juché sur l’antenne satellite ), un ancien du Vendée-Globe, classé 7ème en 2001 et 3ème en 2005. Il a, entre autres courses, fait le tour du Monde à l’envers. Ce sera l’un des favoris.

 


 

 

Son voisin de ponton est aussi un bateau neuf, sorti en août 2007. C’est un poids léger, facile dans tous les types de temps : SAFRAN

Deux préparateurs sont à bord, à côté du moulin à café ( la manivelle noire ). Que diable peut-on faire avec un moulin à café sur un voilier comme celui-ci ? Décidément, les termes techniques sont un peu étranges. Bref, passons. Celui qui utilisera ledit moulin à café est un breton de La Trinité sur Mer, autrement dit c’est un bon marin. Il s’est d’ailleurs classé 2ème dans la Transat Jacques Vabre l’an dernier avec ce même bateau.

 


 

 

Le bateau suivant, le premier 60 pieds construit au Canada, est sorti en mai 2007. Il n’est peut être pas à la pointe du progrès mais c’est un très bon bateau : SPIRIT OF CANADA

Ah ! là, vous allez me dire que l’on ne voit pas bien le bateau. Mais, par contre, on voit bien le skipper. C’est le canadien Derek HATFIELD, qui semble en pleine étude des cartes avec ses préparateurs. A les voir comme cela, on peut penser qu’ils ne sont plus vraiment sur le bassin de Port-Olona, ils surfent déjà au beau milieu du Pacifique, au bout de leurs crayons. Derek Hatfield a déjà bouclé un tour du Monde en solitaire sur un 40 pieds en 2002 et , avec le 60 pieds actuel, il a participé à la Transat B to B en 2007.

( ce voilier s'appelle aussi ALGIMOUSS )
Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 07:00

Un bateau tout neuf, construit pour gagner, lancé en février 2007 en Nouvelle Zélande : PAPREC

On ne voit pas le haut du mât qui culmine à 28,50 mètres. Ça ne rentre pas dans mon objectif. En penchant la tête en arrière pour regarder ce mât, je pense à un skipper, tout seul là-bas, dans les 40èmes rugissants, qui doit grimper tout là-haut pour réparer une drisse. Non, dans les 50èmes hurlants, il n’y monte pas. Au fait, le skipper de Paprec-Virbac, c’est Jean-Pierre DICK qui s’était classé sixième du dernier Vendée-Globe, ce qui est quand même une référence.

 



 

Tout au bout du ponton, le dernier 60 pieds, le premier à partir peut être, c’est un bateau du siècle dernier, lancé en 1996, mais c’est un bateau écologique, OCEAN VITAL :

Un bateau mystérieux que vous avez pu entrevoir un soir, caché sous une grande bâche blanche ( voir la dernière photo de l’article du 18 octobre ). Il doit renfermer des équipements très secrets, révolutionnaires sans doute, un peu comme cette éolienne étrange qui n’a pas réussi à se dissimuler à l’arrière ( il faut dire la poupe ) du voilier. C’est, paraît-il, un vrai laboratoire d’économies d’énergie et c’est le sablais Raphaël DINELLI qui sera le seul maître à bord pour mener à bien cette course-expérience. Ce sera son quatrième Vendée-Globe.

 



.


 

Encore un voilier de dernière génération construit pour gagner. Je me répète, mais il faut savoir qu’il y a 20 bateaux tout neufs dans cette course. Celui-ci, c’est GENERALI

   

Ce voilier a été dessiné par le groupe Finot-Conq, celui qui a dessiné tous les bateaux vainqueurs de toutes les éditions du Vendée-Globe ( 1992,1996,2000,2004 ). Une référence. Il a été lancé en avril 2007. Il sera piloté par Yann ÉLIES, un briochin, marin aguerri, ancien champion de France de course au large. C’est sa première participation, mais il a déjà effectué le tour du monde en équipage à l’occasion du Trophée Jules Verne.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 07:00

Je dois reconnaître que j’ai été fortement impressionné par la partie arrière du GROUPE BEL :

Un bateau de dernière génération, conçu pour gagner cette course, sorti en septembre 2007 et qui ne risque pas de passer inaperçu grâce à ses couleurs et sa décoration. Tout est à portée de la main autour du cockpit pour faciliter les manœuvres du skipper, Kito de PAVANT, un sudiste, père de famille nombreuse, qui a remporté, entre autres courses, la Solitaire du Figaro.

 





Et voici une autre coque joliment décorée de traits de toutes les couleurs, c’est celle de FONCIA :

Un voilier, sorti en mai 2007, qui peut prétendre à la victoire avec ses 600 m² de voile. Tiens, au passage on remarque deux grandes choses blanches dressées au milieu du bateau, cette fois-ci ce sont bien les dérives, sorties de l’eau parce que nous sommes au port et qu’il faut qu’elles restent parfaitement propres. Je disais donc que cette Formule 1 des mers pouvait gagner. C’est d’autant plus vrai qu’elle va être pilotée par Michel DESJOYEAUX que l’on ne présente plus et qui a pris l’habitude de tout gagner ... sauf quand il rencontre une baleine.

 


Allez, aujourd’hui vous avez droit à un troisième bateau, MAISONNEUVE :

C’est déjà un bateau ancien. Pensez donc, il date de 2005. Mais il est maintenant entre les mains d’un architecte naval de premier ordre qui lui a appliqué les modifications nécessaires pour en faire une véritable bête de course. J’ai nommé son skipper, le benjamin de ce Vendée-Globe, Jean-Baptiste DEJEANTY, un descendant des pêcheurs d’Islande qui a la mer dans le sang et n’hésite pas a expliquer tous les mystères du winch à ses petits supporters.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 16:13

… A Jard, on met la dernière main au retable de l’église.

 

Un technicien passe e coup de torchon final pour que tout soit parfaitement propre. Cela s’appelle peaufiner.

Sainte Radegonde a pris la place d’honneur au milieu de l’ensemble, c’est bien normal, elle est chez elle. On l’a installée dans une vaste niche, à l’emplacement exact d’un vitrail qui avait la fâcheuse habitude de laisser passer le soleil en début de journée, éblouissant ainsi les fidèles tournés vers l’autel lors des cérémonies matinales.

Les deux niches à fond bleu, situées de part et d’autre de la sainte patronne, sont encore vides. Elles accueilleront dans très peu de temps les deux statues qui sont humblement tournées vers le mur, à droite. Il n’y aura plus qu’à remettre en place les différents objets du culte pour la grand-messe de dimanche prochain.

Je ne voudrais pas vous refaire le coup du jeu des sept erreurs, mais si vous voulez comparer le retable restauré avec celui d’avant, en 1998, il vous faut aller faire un tour dans mes pages consacrées à l’église :

http://pagesperso-orange.fr/roland.gilles.jard/sr-04a.html

Personnellement, j’aime beaucoup la nouvelle version, au dessus de laquelle j’aurais, toutefois, repeint le ciel et les nuages comme avant. Mais l’idée d’aveugler le vitrail est excellente.

 

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 07:00

J’avais envie de sous-titrer "à nous les petites anglaises", mais il va s’agir, aujourd’hui, de grandes anglaises, de grandes dames de la voile qui prennent la suite d'Ellen Mac Arthur.

 

Voici le voilier de la première de ces concurrentes. Il est d’un fort joli rose et il s’appelle ROXY :

C’est un bateau qui a déjà remporté deux fois le Vendée-Globe. En effet, c’est ancien PRB de Michel Desjoyeaux et de Vincent Riou. Il connaît bien la route à suivre. Il sera skippé par une anglaise de Concarneau, Samantha DAVIES, très jolie et très à l’aise en mer, sur les distances les plus longues.

 







Le suivant sera aussi entre les mains d’une anglaise. C’est un voilier de la toute dernière génération qui a été lancé en décembre 2007. Il se nomme AVIVA :

C’est donc une autre jolie anglaise de Farenham ( au sud ouest de Londres ), Dee CAFFARI,  qui le pilotera tout autour du Monde. Il faut rappeler qu'elle a été la première femme à boucler le tour du Monde en solitaire à l’envers, contre vents et courants, en 178 jours. Dans le bon sens, elle devrait aller nettement plus vite.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 15:02

Il était près de 20 heures, hier soir. Voilà ce que l’on pouvait voir en passant du côté de Port-Olonna : le son et lumière du Vendée-Globe.

Des pinceaux lumineux animés dans le ciel.

Des projections commentées sur les murs du village.

 

 

 Exceptionnel.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 07:00

Celui-ci, c’est un vieux routier du tour du Monde, AQUARELLE :

Il a déjà participé au Vendée-Globe, en 2000-2001, sous le nom d’Aquitaine Innovation. Il menait la course quand il a démâté au large de la Nouvelle Zélande. Yves Parlier, son skipper d’alors, l’avait réparé seul et ramené aux Sables, hors course, mais en véritable héros.

Cette fois-ci, c’est Yannick BESTAVEN, de La Rochelle, qui sera à la barre. Son bateau ne devrait utiliser que des énergies renouvelables, un hydrogénérateur entre autres. C’est très tendance.

 






Le bateau suivant, dans notre présentation, est encore un vieux de la vieille. Il s’est appelé Sodebo puis VMI. Aujourd’hui, il part sous les couleurs de AKENA VÉRANDAS :

Son skipper est aussi un Rochelais, un ancien de la mini-transat : Arnaud BOISSIÈRES, un habitué de la course en solitaire du Figaro.

 

Vous remarquerez des phares sur certaines photos. Vous allez me dire qu’il n’y a pas de phare dans le bassin de Port-Olonna et vous avez raison. Mais, là, ce sont les piliers des pontons qui ont été habillés de cette façon à l’occasion du Vendée-Globe. Ils figurent les points de passage importants du parcours. Celui-ci représente le phare du Cap de Bonne Espérance.
Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 07:00

Bon. C'est d'accord. A la demande générale, ou presque, nous repartons ce matin vers de nouvelles aventures, le Vendée-Globe. En réalité ce n'est pas nous qui larguons les amarres, mais trente fous et folles de navigation sur les océans qui vont s'élancer, dans une vingtaine de jours, sur leurs formules un de la mer, pour un tour du Monde de trois mois ( le record est à 87 jours ). Nous allons seulement contempler et admirer ces formidables voiliers : 18,28 m de long, environ 5,50 m de large, une quille de l'ordre de 4,50 m, un mât d'une petite trentaine de mètres de haut et pas loin de 400 m² de voilure.

Voici le tout premier voilier que l’on voit en arrivant sur le ponton : DELTA DORE

Ce 60 pieds de nouvelle génération a été mis à l’eau en 2007. Il sera skippé par un finistérien de 32 ans qui a déjà un brillant palmarès, champion de France de courses au large en solitaire, entre autres.

C’est Jérémie BEYOU.









Et voici le seul bateau espagnol inscrit dans cette course, PAKEA BIZKAIA :

Ce voilier basque, lancé en 2005, sera skippé par Unai BASURKO, le Neptune basque de Bilbao. C’est, non seulement un as de la navigation en solitaire, mais c’est aussi un très bon cuisinier. Quand je pense qu'il va devoir déguster du lyophilisé pendant un certain temps ...


remarque : cette chose noire qui barre l'image, c'est un des safrans, appartenant au  gouvernail ( il y en a deux actionnés par la barre ).
. Vous en verrez sur presque tous les voiliers, ils sont relevés quand le bateau est amarré. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus beau et ça gène un peu le photographe. Mais, comme ça rend de grands services aux navigateurs, on va faire avec.
Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 09:02

Bien sûr ce blog est tout particulièrement consacré à Jard. Mais quand il se passe des événements de renomée mondiale dans les environs proches, peut-on ne pas en parler ?
Je me pose la question. Je vous pose la question.

Je suis passé sur le ponton du Vendée-Globe et j'en ai rapporté quelques photos.
Je n’étais pas tout seul, comme vous pouvez le constater :

Alors, si vous en êtes d’accord, je vous proposerai deux images par jour des ces voiliers de l’extrême amarrés au ponton, simplement pour vous les présenter.
Comme vous voudrez.

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article