Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poissons d'avril

cliquez pour revoir le poisson d'avril 2006 
cliquez pour revoir le poisson d'avril 2007
cliquez pour revoir le poisson d'avril 2008

me joindre

vous pouvez envoyer un e-mail à Michelle

Archives

4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 07:00

Il y a des trous partout, même dans la forêt, ce qui permet d’apercevoir, au delà des chênes verts qui servent de fortifications contre le vent, quelques arbres de la forêt de pins. Ces trouées permettent aussi aux promeneurs de passer du sentier forestier ombragé à l’esplanade sur la falaise avec sa vue sur mer grandiose et imprenable. Au dessous, il y a d’autres trous, gros comme des couloirs de métro.

Nous nous éloignons maintenant de la côte pour avoir une vue d’ensemble. En regardant la végétation, on voit très bien quelle est la direction du vent dominant. Les arbres font le gros dos pour protéger l’intérieur des terres. C’est ce qu’avaient voulu les moines de l’abbaye de Lieu Dieu en plantant des chênes verts devant leurs cultures.

Nous arrivons à la plage de la Mine. La mer, la plage de sable, la dune, la forêt de pins ... Ce n’est plus vraiment l’été, bien qu'il fasse encore très beau. Les vacances sont terminées et il y a nettement moins de monde sur le sable. Nous avions remarqué, par contre, qu’il y avait beaucoup de promeneurs sur les chemins de la Pointe du Payré. Il n’y a plus guère de maillots de bain qui bronzent et pas non plus de baigneur si ce n'est quelques planchistes.

Mais on se promène. On prend le bon air et le soleil. On joue. On a toute la place que l’on veut. La buvette et les autres cabanons ont disparu. Le poste de surveillance est fermé. Nous sommes déjà en configuration d'hiver.

Tout au bout de la plage, nous croisons une jeune gondolière qui pratique la planche à voile sans voile, mais avec une combinaison bien chaude ( l’eau n’est pas à plus de 16° ). Elle s’entraîne peut être pour le ski de fond qu’elle devra aller pratiquer ailleurs cet hiver. Il n’y aura certainement pas de neige à Jard, comme d’habitude.

C’est tout pour aujourd’hui. ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by Roland - dans blog-de-jard
commenter cet article

commentaires

stephane 05/10/2008 11:21

En fait, au départ, ce sport a été inventé par des surfeurs à hawai qui, les jours de faible houle (vague avec peu de pente), voulait continuer à pratiquer leur sport (ramer avec les bras et se lever sur la plage est pratiquement impossible sur des vagues avec peu d'énergie). Maintenant ce sport se pratique même sans vague comme sur votre photo.Pour ce qui est des falaises du Payré, hormis le fait que ce site est classé comme patrimoine géologique, saviez vous que l'estuaire du Payré est à la limite entre le socle hercynien du Massif vendée et la couverture sédimentaire du bassin aquitain ?...Pour ceux que çà intéresse il y a des documents sur le site du conseil général...Vous y verrez notamment la limite de la zone de classement

Roland 05/10/2008 17:14


Merci Stéphane
Je n'avais pas voulu donner un cours de géologie à l'occasion d'une simple petite balade en bateau le long de la côte. Je n'ai pas les connaissances nécessaires. Mais éffectivement, les
blogueurs intéressés peuvent se reporter à une fiche qui traite de la partie de côte située entre la Pointe du Payré et la plage de la Mine. Allez donc consulter cette fiche à l'adresse
suivante :

http://www.vendee.fr/datas/Pdfs/geologie/fiche03.pdf
Instruisons-nous et respectons la nature en limitant l'érosion touristique.


Claude 04/10/2008 12:07

Merci Stéphane, nous les avions remarqués cet été sans savoir ce qu'était ce nouveau sport. Peuvent-ils bloquer leurs pieds ? Cela doit être très complet et très physique comme activité. Revenons aux photos de Roland. Je ne me doutais pas que, sous mes pieds, il y avait un véritable gruyère ! Je sens que nous irons y faire un tour à marée basse... Décidément, on arrête pas les découvertes ! 

stéphane 04/10/2008 10:50

juste un petit correctif la "jeune gondolière qui pratique la planche à voile sans voile" fait en réalité du "stand-up paddle" (en français cela deviendrait "ramer debout") Il s'agit d'une planche de surf que le surfeur propulse à l'aide d'une pagaie...